Projet YelloPark

Bienvenue sur la plateforme participative du projet YelloPark ! La concertation préalable se déroulera du mercredi 21 février au jeudi 19 avril 2018, sous l’égide des garants nommés par la CNDP. Cliquez ici...


La Commission Nationale du Débat Public est une autorité administrative indépendante dont le rôle est d’informer les citoyens, leur donner la parole et la faire entendre. Messieurs Quentin et Tiffon ont été nommés par la CNDP pour encadrer la concertation du projet porté par la société privée YelloPark. 

Ils ne répondront jamais sur le fond des projets discutés, mais s'assureront, au nom de la CNDP, de la tenue d'un débat transparent et égalitaire, autrement dit d'un débat éthique.

Le calendrier de concertation qui a été défini vous permettra une connaissance approfondie du projet et de ses enjeux. À partir de ces informations et échanges, vous êtes invités avant la séance conclusive à formuler des avis argumentés écrits et à les présenter oralement le 17 avril.
 

A l’issue de la concertation, les garants rédigeront un rapport d'évaluation sur le déroulement de la concertation et précisant les arguments exprimés ainsi que les réponses des maîtres d’ouvrage sur les questions mises en discussion.
 

Une concertation préalable est un dispositif participatif dont l’objectif est d’informer et de recueillir l’ensemble des avis des parties prenantes et du grand public sur un projet, ce, avant que la décision ne soit prise. Messieurs Serge Quentin et Jean-Pierre Tiffon, ainsi que la maîtrise d'ouvrage, attendent vos retours argumentés et réfléchis lors de la concertation préalable.

 
La boîte à questions

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre questions dans la liste de questions ci-dessous, vous pouvez nous envoyer votre question via le formulaire suivant

captcha

Coût et financement du projet

En 2009 et dans la perspective de répondre au cahier des charges de l'EURO 2016, la FFF (Fédération Française de Football) et la Ville avaient commandé chacune une étude. Les conclusions des rapports mentionnaient : 

· Étude pour le compte de la FFF : autour de 110M€ TTC avec une baisse de la capacité à 32 000 places.
· Étude du cabinet ISC pour le compte de la Ville : autour de 86M€ TTC pour une jauge de 40 000 places.

Plus récemment (en 2016), le cabinet AIA a également étudié les modalités, contraintes et coûts pour une rénovation structurelle du stade de la Beaujoire. 
L'estimation des travaux portait sur
·  131M€ HT (option de base à 34 000 places avec tribune Ouest reconstruite)
·  153M€ TTC (option 1 à 39 000 places avec la tribune Ouest reconstruite) –
·  193M€ TTC (option 2 à 36 000 places avec les tribunes Ouest et Est reconstruites).

Étant entendu, comme précisé ci-dessus (réponse1-a) que la Métropole ne souhaite plus dépenser d’argent public pour le stade, tout en étant favorable à un financement privé, qui ne pèse pas sur ses citoyens et tout en faisant rayonner la Métropole. Le Club ne peut envisager d'investir qu'à trois conditions :

·  Disposer d'une infrastructure moderne, performante et dimensionnée pour lui permettre de franchir un nouveau cap, sans contrainte de l'existant : ce qui veut dire construire, non rénover.
·  Devenir propriétaire et non plus être locataire, compte tenu des montants conséquents à investir.
·  Garantir la continuité de l’activité et ne pas avoir de manque à gagner, ce qui serait inévitable dans le cas d'une rénovation structurelle, pendant les phases de travaux qui, en fonction des options, dureraient de 2 à 4 ans ; le stade serait alors amputé d'un nombre de places conséquents.